Logo de Vauréal

Accueil » Content » Attention aux chenilles processionnaires

Attention aux chenilles processionnaires

La présence de chenilles urticantes a été constatée sur la promenade des blés mûrs. Les services de la Ville et une entreprise spécialisée sont intervenus à plusieurs reprises afin d’éliminer la source en brûlant les chenilles et les nids. Quelques conseils en cas de contact...

Malgré les interventions pour décimer ces chenilles processionnaires, les poils urticants peuvent persister des semaines, voire des mois ou des années : ils provoquent le plus souvent de l’urticaire…
 

En cas de contact avec la peau :

  • Symptômes : éruption douloureuse avec sévères démangeaisons dans les 8 heures suivant le contact.
  • Conduite à tenir : ôter tous les vêtements, les manipuler avec des gants, les laver à haute température et les sécher au séchoir si possible. Se brosser soigneusement les cheveux et se laver la peau abondamment à l’eau et au savon. Des antihistaminiques délivrés par un pharmacien peuvent soulager les démangeaisons et consulter un médecin en cas de forte éruption cutanée.

En cas de contact avec les yeux :

  • Symptômes : conjonctivite (yeux rouges, douloureux et larmoyants) dans les 1 à 4 heures suivant le contact.
  • Conduite à tenir : consulter un ophtalmologue qui va rincer les yeux après application d’une solution anesthésique locale puis procéder à un examen minutieux des yeux.
    Attention : les poils profondément ancrés dans les tissus oculaires doivent impérativement être ôtés chirurgicalement sous peine d’inflammation sévère !

Contact avec les voies respiratoires :

  • Symptômes : irritation des voies respiratoires avec éternuements, maux de gorge, difficultés à déglutir et éventuellement difficultés respiratoires ressemblant à une crise d’asthme.
  • Conduite à tenir : consulter un médecin qui délivrera un traitement adapté aux symptômes et à leur importance.

Deux risques à ne pas négliger !

  • En cas de symptômes violents type vomissements, vertiges et fièvre, se rendre à l’hôpital.
  • En cas de contact répété, les symptômes s’aggravent pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique mettant la vie en danger.

Par mesure de prudence, nous vous conseillons d'éviter ce chemin pour le moment.